Amulette Ankh égyptienne (Croix de Vie)

27,00

Symbole de pouvoir, de Vie éternelle et de connaissance sacrée…

L’Amulette Ankh égyptienne est un outil de protection universellement connu.

Ce modèle de grande taille (18 x 11 cm, épaisseur 2cm et poids env. 240 g) en céramique est réalisé à la main, comme tous nos objets.

Livrée avec un fil ultra résistant pour l’accrocher à l’endroit souhaité.

Effacer

L’amulette Ankh égyptienne

L’amulette Ankh égyptienne est connue sous de nombreuses appellations :

Croix Ankh, Croix Égyptienne, mais aussi de Croix Ansée (qui vient du latin « crux ansata »), Croix de Vie, Croix Anké ou Clé du Nil.

Pour découvrir sa signification et son pouvoir, il nous faudra remonter très loin, plusieurs millénaires en arrière, sur le territoire mésopotamien.

Les Mésopotamiens se représentaient l’Univers comme un espace sphérique organisé en 3 niveaux. La demi-sphère supérieure était « Le Haut » (en sumérien « An »), la demi-sphère inférieure « Le Bas » (en sumérien « Ki »), et la Terre au centre.

Selon la légende, une source d’eau sacrée jaillissait au centre de cet univers sphérique, reliant les deux parties, celle du Haut et celle du Bas, et faisait circuler sans cesse le flot de la Vie Sacrée.

Selon certaines tablettes mésopotamiennes, le Dieu d’en Haut, « An » aurait formé un couple parfait avec la Déesse d’en Bas, « Ki ». Ensemble, ils donnèrent naissance à « Enki », ou « Anki », la source de Vie venue du ciel et fertilisant la Terre, une source d’Énergie Sacrée intarissable.

La Croix Ankh fut ensuite transmise aux Égyptiens et devint un des symboles sacrés les plus puissants en Égypte Ancienne.

Elle était reliée au culte de la Déesse Isis. La Croix représentait l’union d’Isis à Osiris, qui selon la légende aurait permis de sauver l’humanité grâce à la victoire d’Horus sur Seth.

Petit rappel du mythe de la déesse Isis :

La déesse qui portait aussi le nom de « divinité aux mille noms » avait comme époux le dieu Osiris. Celui-ci fut assassiné par son frère Seth, jaloux de son bonheur. Seth démembra le corps d’Osiris en 14 morceaux qu’il cacha à travers l’Égypte.

Isis commença alors une longue quête, descendant le Nil à bord de son bateau mystique. Un par un, elle rassembla les morceaux du corps de son époux, mais n’en trouva que 13. Le 14ème – qui se trouvait être son pénis – était perdu, avalé par un poisson… Mais Isis façonna la partie manquante du corps en argile et grâce à ses connaissances magiques, elle redonna vie à Osiris, sain et sauf (et entier).

La légende raconte encore que par la suite, les deux époux donnèrent naissance à un fils, Horus, qui devint le dieu du Soleil et qui finit par vaincre l’ignoble Seth.

Dans son expédition en quête d’Osiris, la déesse Isis est accompagnée de la Croix Ankh, d’où l’importance de cet outil dans le symbolisme égyptien.

L’Ankh devint un incontournable attribut de pouvoir.

L’Amulette Ankh égyptienne est riche en significations

Les dieux égyptiens pouvaient la tenir par la boucle, ou par le bas. Elle était associée au pilier Djed, un autre symbole majeur de la civilisation égyptienne, les dieux portant souvent une Ankh et un Djed dans chaque main, les bras croisés sur la poitrine.

La Croix Ankh est à la fois :

  •  Un hiéroglyphe égyptien très ancien qui signifie « Vie »
  •  Le symbole de l’énergie créatrice, de la Source de Vie, du Souffle de Vie aux capacités énergétiques et à la puissance mystique
  •  Le symbole sacré de l’immortalité divine, de la vie éternelle (surtout en référence à sa forme de clé : une clé qui ouvre les portes de la connaissance sacrée, réservée uniquement aux initiés).

Elle est également un signe exprimant la conciliation des contraires et l’intégration harmonieuse des principes actif et passif, masculin et féminin (le cercle représente le principe féminin, la croix le principe masculin, l’union des deux étant l’expression de l’harmonie sacrée).

Comment utiliser la Croix Ankh

Dans l’Ancienne Égypte, elle était représentée partout dans les temples, elle accompagnait les momies, elle était l’outil par excellence des Dieux qui la tenaient dans la main comme la clé suprême de la connaissance, destinée à résoudre les mystères de la vie éternelle.

Les prêtres égyptiens la tenaient également ainsi, par le haut, au cours des cérémonies, pour évoquer la forme d’une clé, celle qui ouvre les portes de l’au-delà.

Elle était portée par les Égyptiens comme talisman protecteur ou amulette, ou accrochée dans les foyers comme un bouclier de protection sacrée. Les miroirs étaient souvent façonnés en forme de Croix Ansée, ou alors celle-ci était placée à proximité des miroirs. Son rôle était de permettre à celui qui se regardait dans le miroir de voir la lumière intérieure sacrée qui se cache au plus profond de son être…

Les représentations de la Croix de Vie sont innombrables, ainsi que ses utilisations.

Mais ce qu’il faut retenir, c’est qu’elle est un très puissant outil de protection, qui renferme le symbole du pouvoir et de la connaissance sacrée, divine.

Vous pouvez l’accrocher à l’endroit de votre choix chez vous, près d’une porte, ou encore dans une chambre, ou pourquoi pas près d’un miroir (comme certains Égyptiens autrefois).

Selon les utilisations les plus fréquentes, elle protège celui ou celle qui la possède des forces maléfiques et de toute influence nocive. Mais ce n’est pas tout : elle agirait aussi comme un véritable « capteur », une antenne qui oriente et conduit la puissance divine de la vie (avec un pouvoir aussi imposant, pas étonnant que les prêtres de l’Ancienne Égypte l’aient tenue en si haute estime…).

 

Caractéristiques :

  • Amulette Ankh égyptienne en céramique, réalisée à la main
  • Dimensions : 18 x 11 cm (2 cm d’épaisseur)
  • Poids : 230 g